Euro-Mediterranean Academic Network, 21 juin 2010 à Alexandrie, Égypte

Assemblée présidée par : Yehia Zaky et André Capron

Ordre du jour :

  • Accueil des participants
  • Approbation définitive des statuts
  • Missions générales du réseau EMAN ; les sites du GID, politique de communication et d’édition (Francis Segond) ; programme d’actions et calendrier prévisionnel : Éducation des Femmes à la Santé (André Capron), Sciences, métiers, sociétés (Albert Sasson), Parmenides (André Capron), initiative Avicenne (Olivier Houdé)
  • Opportunité d’association d’un réseau des technologies (François Guinot)
  • Inscription du réseau EMAN au sein de l’IAP (Inter Academy Panel for international issues) comme réseau régional
  • Élection du Bureau et du Président
  • Questions diverses

 

Compte rendu

1. Ouverture

Yehia Zaky and André CapronYehia Zaky accueille tous les participants de l’Assemblée Générale d’EMAN.

André Capron  rappelle les circonstances de la naissance d’EMAN, le 26 juin 2008 à Paris, se donnant pour mission de participer au développement humain, scientifique et technologique grâce à la contribution spécifique des académies des sciences de la région méditerranéenne. Ses statuts ont élaborés suivant le modèle d’associations académiques mondiales telles que la NASAC (Fédération des Académies des Sciences Africaines).

EMAN en tant qu’entité issue du Groupe Inter-académique pour le Développement, se doit de devenir un acteur fort et légitime de la diplomatie scientifique.

L’Égypte est spécialement représentée par l’ASRT et la Bibliothèque Alexandrine, et ces deux académies étaient déjà présentes lors de la première rencontre informelle d’EMAN à Paris, en 2008. 22 académies sont aujourd’hui présentes, représentant 16 pays. 4 sont excusés (Jordanie, Malte, Monténégro et l’Autorité Palestinienne).

Pays représentés :

Algérie Chypre Croatie Égypte
Espagne France Israël Italie
Liban Maroc Monaco Portugal
Sénégal Serbie Tunisie Turquie
YZ salue l’initiative d’EMAN dans un monde de plus en plus compétitif, aux distances abolies par les nouvelles technologies de communication ; ce constat implique soit de :

  • tenter de survivre seul ou de mourir ;
  • trouver des solutions communes et partager les connaissances scientifiques.

YZ loue le Professeur Capron pour sa vision, ses efforts, sa persévérance et son énergie. La Bibliothèque Alexandrine se doit de soutenir et soutiendra toujours de telles initiatives.

YZ assure EMAN et son AG , au nom du Dr. Mohamed Hassan, co-Président de l’IAP, de tout le soutien de l’IAP

2. Missions générales d’EMAN :

Dissémination, éducation et appropriation sont les mots-clef d’EMAN, au sein des programmes du GID :

  • Communication et édition : Francis Segond confirme que le portail internet du GID est un puissant outil de dissémination et d’appropriation des connaissances ; c’est également un excellent support de publication d’articles scientifiques et technologiques. Succès également pour les livres publiés sous les auspices du GID ;
  • Women Health Education Programme : le programme WHEP (voir le site internet) est toujours très actif grâce à la popularité de son site internet ;
  • Science, Métiers, Sociétés : (2 ateliers : Rabat en novembre 2007 sur les « énergies renouvelables » et Dakar, en novembre 2009 sur « Agriculture, alimentation et biotechnologies ». Les académies d’EMAN sont invitées à soumettre des propositions d’ateliers SMS, ainsi que des projets concernant le programme WHEP sur des sujets appropriés (eau, santé, …) ;
  • Parmenides : après la conférence de Paris sur le développement durable (juin 2008), celle de Rome sur « Science et santé, gènes et environnement » (octobre 2009), la Bibliothèque Alexandrine accueille la 3ème conférence sur la diversité biologique et culturelle ; il est malheureusement de notoriété publique que les communautés scientifiques et les représentants de la culture ne se rencontrent que trop rarement… Cette 3ème conférence devrait prendre l’initiative d’une stratégie de développement dans la région méditerranéenne, comprenant la formulation de recommandations d’actions. Une quatrième conférence est prévue en juin 2011 sur les défis de l’eau et de la santé en Méditerranée ;
  • Avicenne Programme (Olivier Houdé) : par l’élaboration d’une carte pédagogique de la Méditerranée, de nouvelles stratégies d’apprentissage devraient être définies et expérimentées, tout en tenant compte des spécificités culturelles et sociales des diverses régions. Plusieurs pays ont exprimé leur intérêt pour ce programme, dont la Croatie, le Sénégal, le Liban et la Turquie.

EMAN apporte une dimension gégraphique à tous ces programmes.

Un débat suit ces interventions.

Yohanan Friedmann confirme que les académies agissent réellement en tant que conseillers auprès des gouvernements.

Jean-Paul Lanly se demande par quels biais les recommandations émises par EMAN ou